Le poêle au gaz, de G à Z !

Dans cet article, nous allons revoir point par point les informations importantes à savoir lors de l’achat et l’installation de votre futur poêle au gaz.

Ci dessous, un court sommaire des points que nous allons passer en revue :

  1. Avantages
  2. Avant l’installation ?
  3. poêle au gaz naturel ou propane ?
  4. Entretien
  5. Précautions

1 : Les avantages d’un poêle au gaz


L’un des principaux avantages des poêles et inserts au gaz est sans conteste sa facilité et son confort d’utilisation. En effet, à l’inverse des poêles au bois, il suffit d’une pression sur un bouton, et 10 secondes plus tard vous pouvez déjà apercevoir une flamme !

Le gaz offre un confort supplémentaire quand au rechargement du combustible. En effet, contrairement au pellet ou au bois, il ne vous faudra pas recharger toutes les heures, tous les jours. Le rechargement ne se fera qu’une fois votre bonbonne ou votre citerne vide, ou jamais dans le cas d’une connexion au réseau de gaz de ville.


La modulation du spectacle qu’offre la flamme est également un avantage non négligeable. Le gaz offre une aisance au niveau du contrôle de la flamme inégalée par le bois et le pellet.

Comme pour la flamme, la cheminée nécessaire au fonctionnement des appareils au gaz est également très modulable. De fait, l’aisance avec laquelle la fumée s’évacue permet une grande variété de configuration possible pour votre cheminée. Il est aussi par exemple possible de sortir sur la façade  via une sortie dite “ventouse” pour les modèles étanches (voir exemple de sortie ventouse ci-contre).

Un autre avantage très important concernant les appareils au gaz est l’entretien. En effet, ces derniers ne produisent pas de suie ni de cendre, ce qui rend son entretien beaucoup plus aisé et nécessite beaucoup moins de ramonage.

De plus, le gaz offre une chaleur de qualité, permettant de chauffer rapidement un espace.                         Installation en ventouse

Dernier point, mais pas des moindres, le design. Les appareils au gaz offrent une grande diversité de design, du point de vue de la conception même de l’appareil, ou de son intérieur (galet, bois, etc…).

2 : A quoi faire attention avant l’installation d’un appareil au gaz ?


Plusieurs éléments sont à prendre en compte lors de votre réflexion pour l’installation d’un poêle au gaz. En effet, il ne suffit pas de le poser sur le parquet et d’attendre qu’il chauffe !

  • A l’instar des poêles à pellet et bois, il sera important de bien dimensionner son poêle au gaz afin de ne pas prendre un appareil trop puissant !
  • Les modèles de poêles et inserts au gaz fixes nécessitent une évacuation des fumées à l’aide d’une cheminée. Dans le cas d’une cheminée existante, demandez à un installateur agrée de venir vérifier l’installation existante.
  • Il faut s’assurer qu’une arrivée de gaz soit possible jusqu’à l’emplacement souhaité pour l’appareil (à prévoir avant de couler la chape de béton, etc…).
  • Selon les modèles, une alimentation électrique peut être nécessaire.
  • Il faut que votre pièce soit assez ventilée (à l’aide d’une VMC = Ventilation Motorisée Contrôlée par exemple) dans le cas d’un appareil non étanche (càd qui puise son air dans la pièce ou il est installé, on parle aussi de système ouvert ou atmosphérique)
  • Dans le cas d’un insert au gaz, il faut être sûr que l’épaisseur du mur soit assez grande pour permettre le placement de l’appareil.
  • Il faut également faire réceptionner son installation de gaz par un organisme agrée, que votre installateur pourra vous conseiller.

3 : Gaz naturel ou propane ? Lequel dois-je prendre ?

En effet, il vous sera possible de choisir entre un appareil au gaz naturel ou au propane.

Attention, choisir est un grand mot. En effet, le raccordement au réseau de gaz de ville est plus difficile lorsque l’on

 sors d’un environnement urbain. Il ne sera soit pas possible de s’y raccorder,  ou si moyen il y a, ce sera selon un coût

 relativement élevé. N’oublier pas de vous renseigner auprès de votre commune quant à la possibilité du raccordement au gaz de ville.

La principale différence entre le propane et le gaz de ville est le rechargement. En effet, le gaz de ville vous permet, grâce à un raccord au réseau souterrain                                         Pipeline de gaz en Alaska                     de distribution de gaz, de ne jamais devoir recharger votre citerne/bonbonne. Cette méthode permet une autonomie complète de votre appareil.

Au niveau du tarif, le gaz naturel est en général légèrement moins cher que le propane. On compte généralement une différence de quelques centimes au kWh (7 centimes pour le gaz de ville, et 13 centimes pour le propane) .

Que ce soit pour un raccordement au gaz de ville, ou l’installation d’une citerne au propane, n’hésitez pas à consulter votre installateur qui vous conseillera quant à la société à choisir.

4 : L’entretien de votre appareil

  • Par un professionnel

De préférence l’été et préférablement une fois par an, l’entretien de votre poêle au gaz est un passage quasi obligatoire pour son bon fonctionnement. De préférence réalisé par votre installateur ou alors par un spécialiste agrée pour ce type d’appareil.

Durant cet entretien sera vérifié le contrôle de l’allumage, le tuyau flexible, le câble d’alimentation, les niveaux de chauffe ou encore l’étanchéité (pour ne citer que cela). Sera également effectuer un nettoyage des différents composants de votre appareil (les brûleurs par exemple) et un remplacement des éventuelles pièces usagées.

  • Par un particulier

En plus de l’entretien annuel réalisé par un professionnel, il s’agit de procéder à quelques vérifications de routine.

En règle générale, les actions très simples à réaliser par le particulier sont expliquées dans le mode d’emploi de l’appareil. Il s’agira essentiellement de vérifications visuelles ( état du tuyau de raccordement, du câble d’alimentation, …) afin de pouvoir prévenir votre installateur dans le cas échéant.

Force est de constater cependant que l’entretien à réaliser par le particulier sur son poêle ou insert au gaz reste beaucoup moins lourd et chronophage que sur un appareil au bois ou pellets.

5 : Les précautions à prendre

Même si les poêles au gaz actuels sont beaucoup plus sûrs que dans le passé, il reste cependant quelques précautions à prendre :

  • Faire réaliser un entretien par un professionnel régulièrement (+- 1/an).
  • Respecter les règles d’utilisation du poêle émises par le fabricant (dans le mode d’emploi) ainsi que celle de votre installateur.
  • Lorsqu’un problème survient, ne pas hésiter à contacter votre installateur.
  • S’assurer que la pièce ou est installé votre appareil soit toujours bien ventilée.

Pour plus d’informations et de détails, voici le règlement général sur les installations de gaz.

Lien vers les différents catalogues et listes de prix de nos poêles et inserts au gaz : catalogues et listes de prix.


Contactez-nous

Pour plus de renseignements, n'hésitez pas à nous contacter

Avis des clients

Vous devez être connecté pour pouvoir écrire un avis

Connexion

Donnez votre avis

Le poêle au gaz, de G à Z !

Le poêle au gaz, de G à Z !

Dans cet article, nous allons revoir point par point les informations importantes à savoir lors de l’achat et l’installation de votre futur poêle au gaz. Ci dessous, un court sommaire des points que nous allons passer en revue :...
Haut de la page

Une expérience unique

Nous sommes soucieux de vous offrir une navigation sécurisée et personnalisable. Nous utilisons à cette fin des cookies afin de vous proposer des offres adaptées à vos centres d’intérêt, recueillir anonymement des données de statistiques et vous permettre une visite la plus agréable possible.

Produit ajouté au panier

Sous-total de votre panier (1 produit) :